Rubriques

Ludmilla

Ludmilla
Rencontres avec Ludmilla

Diaporama

Damascene
Présentation de l'Atelier

L'Exposition

Expo

Un moment de la vie de l'atelier

Atelier

Recherche

Connexion

Administration du site

Homélie

Article publié le mardi 25 octobre 2022 par Jean-Baptiste

Homélie du 16/10/2022 liturgie Vercors , résumé de Madalena

La parabole du texte de la Bible nous montre que la parole vivante de Dieu est adressée à chacun d’entre nous. Il est clair que nous devons être disposés à la recevoir et à la developper en nous, à la cultiver dans notre « terre ». Divers évènements liés à la vie terrestre nous empêchent parfois de le faire. Nous devons alors nous libérer du poids matériel, éliminer tous les soucis du monde pour accéder à cette vie spirituelle et pour faire grandir en nous la parole reçue de Dieu. Il s’agit d’un combat difficile et permanent pour dépasser les limites de cette existence terrestre et pénétrer dans la vie céleste. Cette transformation peut avoir lieu uniquement si nous sommes dans un état spécial de grâce. Il ne s’agit pas dans ce cas de réaliser un projet personnel, mais spirituel. La présence de Dieu en nous doit prendre toute sa place. Quand nous venons le dimanche à l’Eglise, nous prenons l’Eucharistie et cela nous transforme, cela change notre vie.
En ce jour, nous sommes aussi invités à penser aux Pères de l’Eglise et au 7e Concile Œcuménique, quand il fallait établir la vérité, dire qui est Dieu, révéler son Identité. Nous parlons de la paternité de Dieu, mais nous aussi, nous sommes les enfants de Dieu. Les Pères de l’Eglise sont eux-aussi les enfants de Dieu. Aujourd’hui, nous avons l’impression que nous sommes isolés, oubliés. Pourquoi ? Notre « terre » n’est peut-être pas suffisamment profonde pour que les graines y poussent.
L’image iconographique a le même sens que la parabole de Jésus, elle a accompli le cheminement de ce Concile, elle nous invite à ouvrir les yeux de la foi pour comprendre l’invisible de Dieu. L’Icône éveille la foi, non pas en fournissant des preuves, mais en transformant le regard. La présence de Dieu reste loin de nous si nous ne faisons pas cet effort de cultiver en nous la partie spirituelle qui donne un sens à notre vie

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Un message, un commentaire ?
 


Plan du site | | Contact | RSS 2.0

Site réalisé avec SPIP

@ 2006-2022 Atelier St Jean Damascène - Tout droits réservés