Rubriques

Ludmilla

Ludmilla
Rencontres avec Ludmilla

Diaporama

Damascene
Présentation de l'Atelier

L'Exposition

Expo

Un moment de la vie de l'atelier

Atelier

Recherche

Connexion

Administration du site

Poster un message

En réponse à : Mise au point : Merci

vendredi 3 mai 2019 par Maignan Marie

Il faut éviter que l’art de l’icone devienne un simple artisanat , que les icônes soient trop souvent vendues comme des pulls tricotés main ou des savons ou des pâtés faits maison.. dans les foires de tout genre.. c’est le devoir de l’Eglise, de l’Institution de réguler ce foisonnement d’Écoles d’iconographie en Europe.. de créer une sorte de Fédération avec règles et diplômes. C’est une grave lacune pour l’art sacré des icônes .
Au Japon, environ 200 Écoles d’Ikebana, reconnues par l’Association japonaise d’Ikebana (et sa Majesté l’ Empereur), vivent une concurrence acharnée, mais prometteuse pour se moderniser, survivre. Attention ! Chaque élève étudie avec un Maître, n’a pas le droit de changer d’École, une interdiction sévère et acceptée. Chaque élève cependant est vivement invitée à des évènements organisés par d’autres Écoles que la sienne pour s’ouvrir, mieux comprendre l’Art sacré de l’Ikebana et ses développements. Bien amicalement. Marie



Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.