Rubriques

Ludmilla

Ludmilla
Rencontres avec Ludmilla

Diaporama

Damascene
Présentation de l'Atelier

L'Exposition

Expo

Un moment de la vie de l'atelier

Atelier

Recherche

Connexion

Administration du site

Prière des iconographes

Article publié le mardi 1er mars 2022 par Jean-Baptiste


Icône du Christ sur l’entrée de la Chapelle de Tous les Saints d’Ukraine (Vercors)

Encerclés par le nouveau vi-russe poutinien, nous avons la responsabilité en tant qu’iconographes et en général de chrétiens de prier.
Nous avons souvent l’impression de ne rien pouvoir faire mais c’est faux.
Les forces du mal se déchaînent actuellement en Ukraine en direction du lieu de baptême de la Russie. Ce n’est pas anodin.
Le baptême est le lieu du renoncement des chrétiens au monde pour se remplir de Dieu et le président russe est en train de faire se vider les âmes russes et slaves du Sang de la Divinité pour établir un royaume sur terre.
Le propre du malin est d’attirer, de donner l’illusion du bien.
Actuellement au cœur de la chrétienté russe une lapidation de son histoire sainte est en train de se passer.
Il nous faut réagir non pas par opposition uniquement physique mais spirituelle.
La force spirituelle peut détourner les forces du mal qui sont apparues au grand jour.
Il faut lutter par la prière nuit et jour pour activer la Prière et que les puissances maléfiques soient détruites par la Lumière.

Le 6 Aout 1945, jour de la Transfiguration, la bombe d’Iroshima explosait.
La « défiguration » avait remplacé la « Transfiguration »

Nous pouvons faire le même parallèle aujourd’hui lorsque le dirigeant russe brandit l’arme nucléaire dans une zone terrestre du Saint Baptême de la Russie. Il justifie son désir apocalyptique ténébreux par un service rendu à la lumière. Ce sont des marques du malin que de faire passer le mal pour le bien.

Prions sans cesse pour contrecarrer les plans maléfiques.
La prière est une arme à destruction massive des forces du mal qui ont vomit le Ressuscité !

Nos 3 amis évêques du monastère des grottes de Kiev ( le recteur Mrg Antoine de Borispol, Mrg Victor des affaires extérieures et Mrg Silvestre) ainsi que le chef de chœur l’archimandrite Roman comptent sur nos prières.

Ci-joint le témoignage d’un ami ukrainien de Kiev, le philosophe Constantin Sigov qui était venu visiter notre atelier il y a une trentaine d’années.

Nous remercions la sœur Marie-Véronique du monastère bénédictin de Jouques de nous avoir transmis le lien de cet article.

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Un message, un commentaire ?
 


Plan du site | | Contact | RSS 2.0

Site réalisé avec SPIP

@ 2006-2022 Atelier St Jean Damascène - Tout droits réservés