Rubriques

Ludmilla

Ludmilla
Rencontres avec Ludmilla

Diaporama

Damascene
Présentation de l'Atelier

L'Exposition

Expo

Un moment de la vie de l'atelier

Atelier

Recherche

Connexion

Administration du site

Une belle histoire

Article publié le dimanche 23 août 2015 par Jean-Baptiste

Lors de notre dernière session chez les sœurs bénédictines de Rosheim (Alsace) nous avons été les témoins d’un clin d’œil du Ciel.

Nous regardions le reportage sur la session de fresque réalisée à Poitiers intitulée "les pinceaux de Dieu" . A la fin de cette rencontre organisée avec les soeurs du monastère, la mère supérieure me partage dans l’intimité :

" Nous sommes très sensibles à la présence de l’art roman dans le Poitou et nous avons une histoire particulière avec Ste Radegonde. Notre nouvelle postulante arrivée du Rwanda dans des conditions catastrophiques (toute sa famille a été exterminée sous ses yeux) va faire ses vœux définitifs prochainement et prendra comme prénom sœur Radegonde (elle est arrivée en France le jour de la fête de cette Sainte). Pourriez vous nous envoyer une reproduction de cette Sainte réalisée dans votre atelier ? Nous voudrions lui offrir le jour de sa prise d’habit (sachant qu’elle ne connait pas encore sa future "identité de religieuse")".

Le lendemain, jour de mon départ, la sœur Ikuko, iconographe qui a organisé cette session, me remet un paquet en me disant : :
"c’est un petit cadeau en souvenir de votre passage" !

Cette boîte rectangulaire ressemblait à une boîte de chocolat et je me suis dit que je l’ouvrirai en arrivant afin de la partager avec les enfants. Enfin arrivé, entouré des enfants, quelle n’a pas été ma surprise de découvrir dans ce paquet non pas une boîte de chocolat mais une planche d’icône ! ...

Je me suis dit que c’était un coup de Sainte Radegonde La soeur Ikuko n’était pas au courant de cette histoire et en offrant cette planche elle ne savait pas qu’elle allait participer à cette aventure.

Il fallait, pour accomplir cette histoire, la main iconographique d’une femme (qui avait participé à la session de fresque de Poitiers).
Aussi je demandais à Anne, lors d’une session d’icône, de commencer le projet (sans lui expliquer toute l’histoire mais en lui disant simplement que c’était une priorité) afin de voir si la Sainte se révélerait à elle.

Elle fût étonné et me partagea qu’elle avait été étonnée de la manière dont cette icône était arrivée à se réaliser. Je lui expliquais l’histoire et après quelques finitions j’envoyais l’icône pour la célébration de la prise d’habit de sœur Radegonde.

Toute la communauté fut étonnée de l’arrivée de ce cadeau auquel elle ne s’attendait pas !
Les sœurs nous remercièrent du fond du cœur et en particulier sœur Radegonde qui nous envoya un mot de remerciement.

La prière de cette communauté accompagne désormais notre atelier.

Cela doit également être le cas de Sainte Odile dont le corps se trouve tout à côté du monastère et qui ne doit pas être complètement innocente dans cette histoire...

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Un message, un commentaire ?
 


Plan du site | | Contact | RSS 2.0

Site réalisé avec SPIP

@ 2006-2017 Atelier St Jean Damascène - Tout droits réservés