Rubriques

Ludmilla

Ludmilla
Rencontres avec Ludmilla

Diaporama

Damascene
Présentation de l'Atelier

L'Exposition

Expo

Un moment de la vie de l'atelier

Atelier

Recherche

Connexion

Administration du site

Femme : que fais-tu ?

Article publié le mercredi 12 novembre 2014 par Jean-Baptiste
Mis à jour le jeudi 13 novembre 2014

Les iconographes sont des créateurs d’images symboliques.
C’est pourquoi ils sont à même de réagir sur tous les thèmes concernant l’utilisation de l’image.
Nous nous permettons dans l’analyse suivante de dépasser le cadre de l’image sacrée au sens classique du terme.

Il semblerait que les femmes sont depuis toujours "objet" de séduction.

Actuellement, la tendance moderne des femmes est de revendiquer "la séduction" mais en faisant en sorte de ne pas en être "l’objet".

Nous pouvons nous poser la question suivante :
Pourquoi alors, des journaux féminins comme Marie-Claire par exemple (n° d’octobre 2014), étalent constamment des séries de photos de mode où l’on voit la femme représentée comme un "objet du désir" dans un position le plus souvent indécente ?

La femme n’existerait-elle réellement en tant que femme qu’en fonction de l’attirance qu’elle procure ?
Le vêtement "objet d’idolâtrie" obligerait-il la femme à se diminuer à ce point qu’elle soit dans l’obligation de se" prostituer" ?

Toutes ces questions mettent en relief une profonde hypocrisie de la question de la femme moderne par rapport à l’image qu’elle veut donner d’elle-même..

Ce qui est finalement plus grave, c’est que cette passion à des conséquences désastreuse sur les enfants.
L’"enfant-fille", symbole de la pureté, est exploité a des fins commerciales par ces mères devenues "cannibales" : "jambes écartées, positions allongées sur le lit ou en jeunes filles mariées femme/femme" tout est bon pour attirer l’œil du lecteur "consommateur" .

Il n’y a qu’un pas à franchir pour tomber dans une sorte de "pédophilie publicitaire".

Messieurs les gouvernants : vous feriez feraient mieux d’être plus vigilants et attentifs aux conséquences désastreuses (qui se banalisent complètement) que créer la perversité de la question de l’uniformisation des sexes.

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Un message, un commentaire ?
 


Plan du site | | Contact | RSS 2.0

Site réalisé avec SPIP

@ 2006-2017 Atelier St Jean Damascène - Tout droits réservés