Rubriques

Ludmilla

Ludmilla
Rencontres avec Ludmilla

Diaporama

Damascene
Présentation de l'Atelier

L'Exposition

Expo

Un moment de la vie de l'atelier

Atelier

Recherche

Connexion

Administration du site

Chapelle de la Dormition "Dates des Liturgies"

Article publié le jeudi 23 janvier 2014 par Père Nicolas
Mis à jour le samedi 21 juin 2014

Assemblée Générale de la Paroisse de la Dormition

Chers Amis , chers Fidèles , chers Priants ,

Je ne sais quels qualificatifs prendre pour situer tous ceux qui aiment venir se ressourcer dans la proximité de cette chapelle ... En effet, beaucoup viennent à la Prade à différents niveaux : les uns sont attachés aux lieux par amitié, d’autres pour la prière et d’autres encore pour participer pleinement à la vie, tant matérielle que culturelle, communautaire et liturgique, voir iconographique. Et même certains ce disant athée aiment venir se laisser pénétrer par la beauté des lieux.

Tout cet été, malgré les vacances (et donc absence de beaucoup) la vie de prière ne s’est pas relâchée : elle
a été intense lors des sessions d’icônes, mais aussi par les nombreux offices d’intercession à la Mère de Dieu pour la demande de guérison de malades, ainsi que des offices de défunts célébrés à la mémoire de ceux qui nous ont précédé dans le Royaume. Tout cela nous a rappelé la spécificité réelle, bien réelle, de ce lieu : celle d’une constante prière pour tous ceux qui réclament aide et assistance dans leurs épreuves. Nous devenons ainsi
solidaires de leur douleur, de leur angoisse, et peut-être même ne nous est-il pas demandé autre chose ...

Il y a bien sûr, la vie quotidienne avec ses contradictions, avec ces contraintes, ses exigences qui
malheureusement, semble évacuer la dimension spirituelle. Mais heureusement lI y a aussi quelques îlots, quelques percées, quelques trous de vie spirituelle dans nos vies... qui surnagent, et qui flottent ...
Et c’est bien souvent le lot de chacune de nos existences respectives.
Le seigneur l’a voulu ainsi de nous envoyer chacun dans le monde pour témoigner, pour aider, pour
secourir ... II y a une tension inhérente à notre vie chrétienne, de suivre et participer à la vie liturgique et
parallèlement d’assumer des responsabilités professionnelles, une vie familiale, des activités
associatives dans le monde quotidien.
Il semble bien que nous n’ayons pas le choix écartelé entre le sacré et le profane.

Il apparaît qu’en France, on observe une diminution du nombre des croyants. Cela doit nous toucher.
Même si on peut sembler être protégés dans notre milieu orthodoxe, parfois (trop) replié sur lui- même,
ce fait nous concerne et doit nous préoccuper. Ainsi nous devons tenir compte de cette évolution.
reconstruire une vision plénière de l’être humain, fondée sur l’évangile et centrée sur le Mystère du Christ.

En guise de conclusion : sans doute peut-il y avoir un conflit entre la vie spirituelle et la vie quotidienne,
mais ce qui paraît essentiel, c’est de vivre sa foi orthodoxe dans la vie de l’église et sa vie quotidienne,
le moins mal possible, avec discernement, patience, persévérance, en assumant ses responsabilités
professionnelles, en remplissant ses obligations familiales et poursuivant ses activités associatives,
culturelles ...
Rappelons-nous qu’il nous faut poursuivre nos efforts et mener sans relâche le combat au quotidien dans la prière, la lecture des écritures, l’ascèse, le jeûne, etc, afin de ne pas opposer la vie dans l’église et la vie dans le monde.

Il est nécessaire de revenir régulièrement selon nos forces et au-delà de nos forces à la prière
personnelle, qui se ressource dans la prière ecclésiale, en particulier lors de la liturgie dominicale.
Enfin, ne pas oublier que nous sommes des pélerins, de passage sur terre, et même si nous sommes
engagés dans le monde, nous restons des citoyens en marche vers une autre cité. Si bien que notre
existence est marquée par une tension véritable : notre vie porte silencieusement le symbole de la
Croix : on n’est jamais arrivé, on recherche toujours, on est sans cesse en quête.

En dernier lieu, il est proposé de moditer sur les exemples de conduite respective de Marthe et de Marie
dans l’Evangile. Suivre, autant que possible l’exemple du comportement de Marie qui écoute aux pieds
du Seigneur, attentive et aimante. Mais sans pour autant mépriser l’attitude de Marthe, qui s’affaire,
préoccupée par les soucis de cette vie, mais cherche à offrir un certain confort au Seigneur venu en
hôte. D’ailleurs, ce couple Marthe - Marie, caractérise peut-être chacune de nos existences et pourrait
constituer une illustration de notre vie quotidienne et vie spirituelle.

Bonne et Sainte Année, Père Nicolas

Forum de l'article

  • Chapelle de la Dormition "Dates des Liturgies"
    23 janvier 2014, par Marie-H

    Certes Cher RP Nicolas :Dualité sans cesse entre "la matérialité" et la vie spirituelle mais IL N’Y A PAS DE CIEL SANS TERRE comme vous le savez et sans doute, pour nous donner du courage devant les adversités, parfois les déceptions voire trahisons de notre environnement,nous dire et nous redire QUE LE SEIGNEUR NE NOUS ENVOIE QUE LES EPREUVES QUE NOUS POUVONS SUPPORTER sinon IL NOUS RAPPELLE...D’autre part pour tenter d’expliquer, de s’expliquer le pourquoi de parfois ;tout ce négatif LOURD : toujours :tout de suite ou après ou bien longtemps après il y a une leçon des choses de la vie à en tirer.Bonne et Lumineuse Année pour vous et votre Communauté !En Communion priante pour TOUT. Bien à vous Marie-Hélène Bouche Roche /Art Sacré INTERNATIONAL:tEL 06 15 62 07 95 P.S : A+

Un message, un commentaire ?
 


Plan du site | | Contact | RSS 2.0

Site réalisé avec SPIP

@ 2006-2017 Atelier St Jean Damascène - Tout droits réservés